Une visite de père Cyrille au Mans

La première fois où j’ai rencontré Père Cyrille c’était  au Mans en 1972 ou 73 où la Fraternité de l’Ouest, en cours de constitution, l’avait fait venir. À l’époque, nous n’avions pas d’église ni de lieu de culte fixe dans notre ville et l’office se déroulait dans une salle de classe du Grand séminaire, aujourd’hui disparu, dans la plus grand dénuement. Parmi les présents, je me souviens de la famille Roberti de Rennes  (le futur Père Jean n’était pas encore diacre à l’époque), Alexandre Karpouchko de Tours, Anthoula Delehaye du Mans, peut-être la famille Korotkoff de Caen… Il faut préciser que c’était également la première liturgie orthodoxe à laquelle j’assistai  et j’ai été bouleversée par l’extrême simplicité de la célébration, la fraternité des assistants assis par terre, des enfants qui s’agitaient très à l’aise et de la voix chaleureuse et puissante du prêtre. Je me suis dit : « Mais cela devait se passer comme ça aux origines du christianisme ! ».

Lors du repas qui a suivi, certains étaient tristes parce que nous étions peu nombreux et que Père Cyrille était venu de fort loin. Mais les voies du Seigneur sont imprévisibles car, parmi les nouveaux venus, il y avait un orthodoxe de souche qui, à partir de ce jour, a retrouvé le chemin de  l’Église, une inconnue qui a été reçue dans l’Orthodoxie quatre ans plus tard, au moins un futur prêtre et l’embryon de futures paroisses… Par la suite, j’ai revu plusieurs fois Père Cyrille à l’occasion de nos congrès, des rencontres de la Fraternité, à l’inauguration du centre st Irénée à Marseille, je l’ai lu, écouté et comme nous tous je lui suis infiniment reconnaissantes de l’image vivante , libre, exigeante, ouverte ,aimante et vraie qu’il donne de l’Orthodoxie. J’ajoute que les petits livrets édités à partir de ses émissions sur Radio Dialogue me sont très utiles pour les différentes interventions qui me sont demandées. Sa canonisation ne serait que justice eut égard à toutes les graines du Royaume qu’il a semées et fait fructifier.

Mémoire éternelle à notre cher Père Cyrille !

 Michèle NIKITINE

Présidente de la paroisse de la Nativité du Christ au Mans

 Coordinatrice de la Fraternité orthodoxe de l’ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *